Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 18:54

Lors du sommet des "Objectifs du Millénaire pour le Développement" en novembre 2010, les dirigeants du monde réunis à l'ONU ont proposé un plan d'action d'ici 2015.

 

Si, globalement, la politique de l'ONU peut être discutée, et notamment dans l'humanitaire, où l'institution entretient avec les états des relations où la sujetion n'est pas absente, l'objectif numéro 2 sur l'éducation primaire pour tous concerne particulièrement  l'action que notre association mène au Sénégal.

 

Selon l'ONU, "la pauvreté constitue le plus gros obstacle à l’éducation, mais il existe aussi des barrières sociales et culturelles. Dans beaucoup de pays, l’éducation des filles et des enfants handicapés est perçue comme ayant moins de valeur, ce qui renforce un phénomène de marginalisation. "

 

"Pour arriver à l’éducation primaire universelle, il faut que tous les enfants du monde terminent le cycle primaire. Les statistiques actuelles révèlent que l’on est loin d’atteindre cet objectif."

 

"Le fait d’être une fille, d'être pauvre ou de vivre dans un pays où un conflit fait rage représente l’un des trois facteurs les plus courants expliquant la non scolarisation des enfants."

 

"L’absence de financement pour l’éducation en situation de crise représente l’un des obstacles majeurs qui empêchent de remédier à la situation. Seulement 2% de l’aide humanitaire est allouée à l’éducation dans le monde."

 

"L'abolition des frais de scolarité en cycle primaire a entraîné une vague d'inscriptions dans plusieurs pays."

 

L'objectif de l'ONU apparaît alors clairement :

 

"D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires.

  • L’Afrique subsaharienne vient en tête concernant l’amélioration des inscriptions dans le primaire.
  • Le fait d’être une fille, pauvre ou de vivre dans une zone de conflit accroît la probabilité que les enfants ne seront pas scolarisés.
  • Les enfants réfugiés se heurtent à des obstacles importants s’ils veulent recevoir une éducation.
  • La majorité des enfants non scolarisés en Afrique subsaharienne ne pénétreront jamais dans une salle de classe."

 

Lire la suite :

 

Site de l'ONU : http://www.un.org/fr/millenniumgoals/education.shtml

 

Assurer l'éducation primaire pour tous : http://www.un.org/fr/millenniumgoals/pdf/factgoal2.pdf

Partager cet article

Published by couli
commenter cet article

commentaires

zanvokindo v.augustin 20/10/2012

nous nous croyons que l'Afrique francophone souffre de ses dirigeants par la complicité des pays de l'Europe qui refuse de dire la vérité à nos dirigeants.je rappel qu'en Afrique il y a de la
compétence,de la qualité pour faire face aux défis des OMD. Nous les jeunes cadres,nous devons nous impliqués dans ce programme pour accompagner les Nations-Unies.merci